vendredi 16 janvier 2015

José Carlos Carmona, "Pour l'amour du chocolat"

De Lausanne en 1922 à Gênes en 2001, ce roman inspiré de quelques faits réels raconte l'histoire, belle et tourmentée, d'une famille suisse d'origine hongroise. Adrian Troadec en est la figure principale : dans les années 20, pour conquérir la belle Alma, il cesse de livrer du lait pour apprendre le violoncelle, puis devient champion d'échecs avant de créer une fabrique de chocolat qu'il envisage, devenu vieux, de céder à sa nièce, Eleanor Trap. Les gens continuent de manger du chocolat Trap. Ils ne savent pas que son goût est de... [Lire la suite]

mardi 13 janvier 2015

Stefan Zweig, "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme"

   Monte-Carlo, tout début du XXe siècle. Dans la pension où séjourne le narrateur, une femme fait parler d'elle de manière scandaleuse : il s'agit d'une mère de famille d'apparence respectable qui a disparu, vraisemblablement partie au bras d'un autre. Tous les hôtes s'indignent, sauf le narrateur et la mystérieuse Mrs C... , une vieille Anglaise distinguée qui a vu sa propre vie bouleversée par une rencontre, 25 ans plus tôt, dans un casino de la Riviera. Elle se met à raconter ses souvenirs, avec courage et dignité,... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 10 décembre 2014

Un détective à Noël

   Et si, aujourd'hui, nous vivions l'approche des fêtes aux côtés du plus anglais (et du plus chic) des détectives belges ? Enfilons son chapeau rond et sa moustache, le temps d'un article, et vivons une journée aux côtés du grand Hercule Poirot ! D'abord, dans les rues et sur les places enneigées, il convient d'écouter les groupes de chanteurs qui interprètent leurs incomparables "Christmas carols" au profit d’œuvres de charité. Faire un don aux soldats des deux grandes guerres... Puis se rendre dans un quartier... [Lire la suite]
jeudi 4 décembre 2014

Crinolines : Sissi et une mariée d'hiver

Et si, l'espace de quelques minutes, on imaginait que cette année, pour Noël, on pouvait se téléporter au XIXe siècle et arborer une merveilleuse robe à crinoline ? Noël me semble être la plus belle période pour rêver à une garde-robe de princesse, de reine, voire d'impératrice, non ? Vêtue de velours, de satin ou de flanelle, voici Romy, voici notre Sissi d'Hiver... Ne bougez pas, la présentation aura lieu dans votre boudoir et débutera avec les robes d'apparat... Et comme la grisaille est de retour, vive la couleur avec un... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 21 novembre 2014

Gudrun Mebs, "L'enfant du dimanche" : un souvenir...

Connaissez-vous ce court roman allemand qui, paru en 1983, raconte la vie d'une petite orpheline ? Non, pas encore ? Il s'agit sans doute d'un livre méconnu mais je peux vous dire que c'est un des chouchous de mon enfance...La narratrice a 8 ans, elle vit dans un foyer tenu par des sœurs et, tous les dimanches, elle regarde ses camarades partir avec leurs "parents du dimanche", des couples qui les emmènent en balade et s'occupent d'eux le week-end et pendant les fêtes. Mais personne ne l'a jamais choisie, alors elle passe ces... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 30 octobre 2014

Natasha Solomons, "Le manoir de Tyneford"

Un vrai coup de cœur, d'abord repéré chez Lou, chez L'Or puis sur les rayonnages de la médiathèque ! Dévoré en à peine plus de 24 heures. Un merveilleux voyage dans le temps, dans un autre monde, et sur une portée musicale... Elise Landau, 19 ans, est issue d'une riche famille juive de Vienne évoluant dans un raffinement joyeusement bohème : sa mère est cantatrice, son père écrivain, sa sœur aînée Margot adorable bien qu'elle soit mariée à un homme dénué d'humour. Elise ne ressemble pourtant pas aux siens : alors... [Lire la suite]

jeudi 28 août 2014

Gerbrand Bakker, "Le détour"

Une femme entre deux âges, Hollandaise, fragile, tourmentée et éprouvant un avide besoin de solitude, quitte son mari et ses recherches concernant la poétesse américaine Emily Dickinson pour se réfugier dans une ferme du Pays de Galles. Allumer le feu, économiser le bois et l'énergie, jardiner, prendre des bains très chauds, se rendre à la boulangerie et revenir avec du pain frais : telles sont ses préoccupations. Elle s'est demandé si les renards hibernaient eux aussi. Repus et endormis dans leur terrier, le museau incliné entre... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 16 avril 2014

Gila Lustiger, "Un bonheur insoupçonnable"

   Si vous voulez réviser comment on voit "avec les deux yeux et le cœur" (le petit prince n'est pas loin), entendre parler de "papillon de quatre-heures fleurant bon la tarte aux pommes" ou d'un petit garçon tout triste nommé Paul, le "petit souriceau transi", sentir le fumet d'une "omelette aux pommes de terre et aux lardons", constater que "tout le monde a des bleus à l'âme" et que même "les cailloux s'ennuient", ouvrez ce roman allemand fort original. Original car il se lit d'une façon vraiment... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 26 décembre 2013

Odette Ferry, "Sissi impératrice"

Petite lecture légère et rétro, dénichée dans un vide-grenier au printemps dernier, me rappelant les ouvrages que j'empruntais, fillette, à la bibliothèque, et finalement parfaite en cette période de l'année ! ^_^ A 17 ans, Sissi vient d'épouser l'Empereur d'Autriche et vit désormais à Vienne, entre l'austère palais de la Hofburg et le grandiose château de Schönbrunn, deux lieux que j'ai eu la chance de visiter en 2009 avec Choco-Bro (j'ai même pu contempler deux reproductions de robes absolument merveilleuses).Auprès de... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 25 décembre 2013

Michael Ende, "L'histoire sans fin"

Un titre assez rigolo quand on sait que le nom de l'auteur, "Ende", signifie "la fin" en allemand... ;-) En ce jour de Noël, un très vieux souvenir, sans doute le plus ancien dans la catégorie "fantasy" : un roman formidable, L'histoire sans fin de l'Allemand Michael Ende, que j'avais dévoré, collégienne, et auquel je repense à chaque fin d'année en montrant le film de Wolfgang Petersen à mes 6èmes. Bastian, 10 ans, cherche à échapper aux brutes de son collège. Il entre par hasard dans la boutique d'un bouquiniste... [Lire la suite]