samedi 14 avril 2018

Un 14 avril qui fait froid dans le dos : "Ravage" et "Je suis une légende"

Au cinéma, j'ai toujours eu un faible pour les films-catastrophe : "Twister", "Le Pic de Dante" ou encore "San Andreas", j'adore ! Le thème de la fin du monde ou d'une menace pour notre chère petite planète bleue est donc un ressort qui me ravit ! Mes 3 chouchous sur ce point : Par contre, en littérature, je n'avais encore lu aucun vrai texte post-apocalyptique (les 12 ou 13 premiers tomes du comics Walking Dead, ça compte ?!). C'était donc un de mes objectifs de l'année. ♡ Voilà pour commencer un récit de SF (écrit en... [Lire la suite]

mercredi 11 avril 2018

Wurm + Dufaux, "Les Rochester" tomes 1, 2, 3

Un duo d'illustrateur et scénariste franco-belge signe ici une série très "british" éditée entre 2001 et 2009. Les trois premiers tomes, trouvés totalement par hasard à la médiathèque, sont sortis en 2001, 2002 et 2004, et les deux premiers intitulés L'affaire Claudius et Claudius ne répond plus forment un dyptique.    Elza Rochester, une belle et piquante jeune femme issue de l'aristocratie, s'apprête à épouser Lord Charles, héritier d'une grande famille de la haute société mais insipide et peu sûr de... [Lire la suite]
samedi 6 janvier 2018

♡ Pasi Ilmari Jääskeläinen, "Lumikko"

Ce récit très froid mi-réaliste mi-fantastique, un rien troublant, m'a totalement conquise ! Déjà par sa très belle couverture ; puis par l'histoire en elle-même. Nous sommes dans une petite ville finlandaise, berceau de la plus grande auteure de littérature jeunesse que le pays ait jamais connue, Laura Lumikko, une femme solitaire, qui a créé la série du Bourg-aux-Monstres (l'idée du livre à l'intérieur du livre est d'ailleurs drôlement bien exploitée) : "La Blanche-Mère borda Bobo Rix-Rax, Bestiole, Humidon, Boule d'Ecorce... [Lire la suite]
mercredi 8 novembre 2017

Anne-Laure Bondoux, "Tant que nous sommes vivants"

A une époque et dans un lieu indéterminés, voilà une fable qui traite de l'amour, de la perte, de la culpabilité, de la mort, bref de la Vie. Le récit d'un aller et d'un retour, se déployant sur deux décennies et deux générations. Un texte où se mêlent les odeurs du feu, de l'iode et du métal. Tout commence avec Bo et Hama, deux jeunes gens qui travaillent dans une usine d'armement. Hama travaille sur une lamineuse, Bo est forgeron. Ils s'aiment éperdument mais, lorsque l'usine explose, les habitants du coin croient que c'est le... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 13:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 6 novembre 2017

"Un amour de sorcière" (1996, un film de René Manzor)

Allez zou, je publie encore un petit billet envoûté en guise de conclusion.Ces derniers jours, j'ai revu pour la première fois ce beau long-métrage français, mi-comédie, mi-drame fantastique que j'avais adoré lors de sa sortie au ciné. Morgane Edramareck (Vanessa Paradis) est la dernière sorcière à pouvoir engendrer des magiciens. Protégée par sa grand-mère (Jeanne Moreau), ses grands-tantes et par le nain Merlin, la jeune femme vit dans le château familial sur les hauteurs de Bayonne. Arthur, le petit garçon de Morgane, va bientôt... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 06:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 3 novembre 2017

Marie-Aude Murail, "La peur de ma vie"

En cours de français, Serge, collégien, doit écrire un roman avec 3 autres de ses camarades. Les 4 garçons ont choisi le registre FRISSONS : tout un programme ! Pour se mettre dans l'ambiance et en tenant compte des idées de chacun, ils en viennent au spiritisme. Et comme une expérience vaut mieux que mille mots, les jeunes s'installent un soir autour d'un guéridon pour appeler les esprits. Ils ne se doutaient pas de ce qui allait vraiment les effrayer cette nuit-là... J'ai pensé : les vampires, les morts-vivants, c'est bidon,... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 06:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 2 novembre 2017

Marathon d'Halloween n°2 : "the big one !" (suivi + bilan)

  Lou et Hilde nous invitent à un second marathon de lecture dans le cadre de leur effroyable challenge. Cette fois, c'est du costaud : à partir de ce soir 21h jusqu'à mercredi 23h59, il s'agit de lire, manger, se distraire sur le mode Halloween (mais on peut aussi aborder d'autres thèmes pour se ménager des pauses). Le présent billet de suivi ne sera pas aussi complet ni aussi abouti qu'il y a 15 jours, je serai aussi moins efficace car on a plein de choses prévues pendant ces 5 jours (en plus, on descend chez mes parents... [Lire la suite]
dimanche 29 octobre 2017

Jill Murphy, "Amandine Malabul ~ La sorcière ensorcelée"

Je connaissais déjà un peu la jeune Amandine Malabul puisque j'avais lu, il me semble, le premier tome, il y a quelques années. Motivée par les récents billets parus chez Lou, Kiona et Chicky Poo (qui a chroniqué la série Netflix adaptée des romans de Jill Murphy). Amandine, c'est un peu la Hermione Granger des années 80 mais en plus maladroite, malchanceuse et en plus rigolote aussi ! De retour à l'Académie Supérieure de Sorcellerie avec son chat tigré Petitpas (qui a affreusement peur en balai volant) et ses copines Paméla... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 28 octobre 2017

Gaston Leroux, "Le Fauteuil hanté"

Après l'Opéra hanté, voici l'Académie Française en proie aux menaces d'un écrivain-sorcier mystérieux et inquiétant qui se fait appeler Eliphar de Saint-Elme de Taillebourg de la Nox : un nom de magicien qui en jette, non ?En effet, alors qu'Eliphar convoitait un fauteuil laissé vacant à la mort d'un Immortel, on lui a refusé la place. Fait étrange, tous ceux qui ont par la suite tenté de prendre place sur l'auguste siège ont trouvé la mort dans des circonstances à peu près similaires. "Malheur à ceux qui auront voulu s'y asseoir... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 21 octobre 2017

Gaston Leroux, "Le Fantôme de l'Opéra"

Nous sommes à la toute fin du XIXe ou au tout début du XXe siècle, à l'Opéra Garnier de Paris. De célèbres cantatrices s'y font remarquer et une petite cour les entoure, comme La Sorelli ou La Carlotta. Et pourtant, c'est la douce Christine Daaé, frêle artiste venue de Norvège mais qui a pratiquement grandi en Bretagne auprès de son père violonniste, qui fait un triomphe sur scène, ces temps-ci. Elle chante comme un ange et Raoul, jeune vicomte de Chagny, qui l'a connue enfant, est conquis.  Dans le même temps, d'étranges... [Lire la suite]