mercredi 23 mai 2018

Delphine de Vigan, "No et moi"

Dans la lignée de Je suis ton soleil, un autre ouvrage qui parle d'adolescence.Sue-Ricette et moi avions toutes les 2 ce court roman de 2007 dans nos P.A.L. Alors hop ! on s'est lancées dans une lecture commune et nous sommes tombées d'accord sur l'aspect touchant de l'histoire, une histoire difficile évoquée avec beaucoup de sensibilité...L'histoire de No, le diminutif de Nolwenn, qui, à 18 ans et en plein hiver parisien, vit dans la rue ou presque : de foyer en centre d'accueil, sans formation, sans travail, sans famille, No se... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 08:16 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 17 mai 2018

♡ Marie Pavlenko, "Je suis ton soleil"

Deborah entre en terminale et vu qu'Isidore, le labrador déplumé, puant et collant que sa famille vient de recueillir, lui a croqué toutes ses chaussures, cette ultime année de lycée s'annonce bien pourrie ! En effet, d'autres événements, autrement plus déstabilisants que des bottines mâchouillées, vont venir perturber ses premiers mois de classe : la mère de Déborah, qui a toujours semblé porter un secret en elle, se met à agir étrangement, et à Noël, son père annonce qu'il part pour une autre femme ! Heureusement, Débo pourra... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 09:31 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 14 avril 2018

Un 14 avril qui fait froid dans le dos : "Ravage" et "Je suis une légende"

Au cinéma, j'ai toujours eu un faible pour les films-catastrophe : "Twister", "Le Pic de Dante" ou encore "San Andreas", j'adore ! Le thème de la fin du monde ou d'une menace pour notre chère petite planète bleue est donc un ressort qui me ravit ! Mes 3 chouchous sur ce point : Par contre, en littérature, je n'avais encore lu aucun vrai texte post-apocalyptique (les 12 ou 13 premiers tomes du comics Walking Dead, ça compte ?!). C'était donc un de mes objectifs de l'année. ♡ Voilà pour commencer un récit de SF (écrit en... [Lire la suite]
dimanche 25 février 2018

Agnès Desarthe, "Paulus" (tomes 1 et 2)

Après Mangez-moi, c'est le second roman de cette auteure que je lis, cette fois dans le registre jeunesse. Enfin, plutôt le 2è et le 3è, car ce volume rassemble deux récits : Je ne t'aime pas, Paulus et Je ne t'aime toujours pas, Paulus, parus respectivement en 1991 et 2005 mais dont les intrigues se suivent à la minute près (mais avec une ou deux petites erreurs de raccord). A Paris, Julia, 14 ans, élève de 3ème, studieuse, intelligente et un brin fayote, se trouve archi-moche (n'importe quoi !). Toute maigre, avec des bras... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 19:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 28 décembre 2017

"Il a déjà tes yeux" : le film-sourire de nos vacances

Au début des vacances, petite soirée DVD avec Totoro. On a ri et été émus tout à la fois devant cette création de Lucien Jean-Baptiste sortie l'an dernier : un joli tableau, parfois doux-amer, évoquant l'adoption et égratignant gentiment les préjugés sociaux, toujours avec délicatesse. Si l'ensemble du film m'a paru assez réaliste (niveau étapes, équipements, émotions, doutes, découvertes avec Bébé), l'élément de résolution, lui, m'a paru presque "sorti du chapeau", avec un revirement un peu trop rapide à mon goût. Au final, on... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 07:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 13 décembre 2017

Laurence Labbé, "Comment je n'ai jamais réussi à attraper le Père Noël"

Je ne sais plus du tout comment ni où j'ai croisé la route de ce roman, rédigé pour un concours sur Amazon (n°1 de leurs ventes comiques en 2015, tout de même : bravo) et assez bien noté sur Babelio. Mais je me souviens que sa couverture ainsi que l'humour évoqué sur la 4ème m'avaient tentée... C'est rare que je lise des textes d'auteurs indépendants, alors j'avais envie d'essayer. Les quelques erreurs qui ont échappé aux relectures ne m'ont pas vraiment dérangée ; par contre, au final, c'est une semi-déception.J'ai bien aimé... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 11:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 3 novembre 2017

Marie-Aude Murail, "La peur de ma vie"

En cours de français, Serge, collégien, doit écrire un roman avec 3 autres de ses camarades. Les 4 garçons ont choisi le registre FRISSONS : tout un programme ! Pour se mettre dans l'ambiance et en tenant compte des idées de chacun, ils en viennent au spiritisme. Et comme une expérience vaut mieux que mille mots, les jeunes s'installent un soir autour d'un guéridon pour appeler les esprits. Ils ne se doutaient pas de ce qui allait vraiment les effrayer cette nuit-là... J'ai pensé : les vampires, les morts-vivants, c'est bidon,... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 06:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 28 octobre 2017

Gaston Leroux, "Le Fauteuil hanté"

Après l'Opéra hanté, voici l'Académie Française en proie aux menaces d'un écrivain-sorcier mystérieux et inquiétant qui se fait appeler Eliphar de Saint-Elme de Taillebourg de la Nox : un nom de magicien qui en jette, non ?En effet, alors qu'Eliphar convoitait un fauteuil laissé vacant à la mort d'un Immortel, on lui a refusé la place. Fait étrange, tous ceux qui ont par la suite tenté de prendre place sur l'auguste siège ont trouvé la mort dans des circonstances à peu près similaires. "Malheur à ceux qui auront voulu s'y asseoir... [Lire la suite]
Posté par FondantGrignote à 10:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 21 octobre 2017

Gaston Leroux, "Le Fantôme de l'Opéra"

Nous sommes à la toute fin du XIXe ou au tout début du XXe siècle, à l'Opéra Garnier de Paris. De célèbres cantatrices s'y font remarquer et une petite cour les entoure, comme La Sorelli ou La Carlotta. Et pourtant, c'est la douce Christine Daaé, frêle artiste venue de Norvège mais qui a pratiquement grandi en Bretagne auprès de son père violonniste, qui fait un triomphe sur scène, ces temps-ci. Elle chante comme un ange et Raoul, jeune vicomte de Chagny, qui l'a connue enfant, est conquis.  Dans le même temps, d'étranges... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Maxence Fermine", Le Palais des Ombres"

L'histoire démarre fin septembre 1960, à Paris. Nathan Thanner, trentenaire timide et solitaire, fabrique et vend de petites marionnettes non loin de la Place des Vosges. Le 26 septembre, le facteur lui apporte une lettre énigmatique : son père écrivain, qu'il n'a plus vu depuis des années, vient de se donner la mort, en prenant le temps au préalable de lui envoyer une missive lui indiquant même le jour et l'heure de son enterrement. Ce père étrange et distant lui laisse également un cadeau qui semble empoisonné. Il s'agit d'une... [Lire la suite]