Sans titre 1

Suggestion du chef Lou aujourd'hui : un POLAR GOURMAND (thème laissé à notre libre interprétation). Par ici, ce sera un classique roman policier français (Anne Beddingfeld est le pseudo d'une auteure niçoise ; ce nom est quasiment emprunté à Anne Bedingfield, une jeune héroïne d'Agatha Christie qu'il me reste encore à découvrir), découvert chez Pedro Pan Rabbit puis revu chez Bianca, et ayant pour héroïne une jeune cuisinière au caractère bien trempé, à Londres, en 1899, quelques semaines avant Noël.

Beth Huntly, 20 ans, originaire d'Ecosse, est employée dans la demeure de Lord Hewes, de sa femme Lady Alaistair et de leurs 3 enfants. Elle couche aussi de temps à autres avec Rajiv, le valet indien de son maître. Quelques jours avant Noël, la jeune femme se voit promue au poste de cuisinière pour remplacer Mrs Hudson (rien à voir avec... ^_^), tombée dans les escaliers. Beth voit là l'occasion rêvée de montrer enfin l'étendue de ses talents aux fourneaux ! Un soir, après un repas concocté pour les deux invités écrivains de Madame, Beth savoure son triomphe en arpentant le labyrinthe végétal de la propriété. Elle remarque alors une femme assise sur le rebord d'une fontaine : un poignard indien planté en travers de la gorge ! Rajiv est arrêté et Beth, désireuse de sauver à la fois son amant et sa place, décide de découvrir ce qui s'est passé ce soir-là. La première étape vers la mise au jour d'un trafic sordide, odieux, basé sur des considérations malheureusement bien réelles.

La place des femmes, telle est la question au centre de cette intrigue, de l'éducation des jeunes filles de bonne famille aux mariages arrangés en passant par la lutte des Suffragettes. On entre aussi dans les coulisses d'une grande maison, découvrant le monde des domestiques dont leurs maîtres reconnaissent l'utilité mais dont les idées, les aspirations, la vie même ne valent rien par rapport à celles des riches. Puisqu'il est question de gastronomie aujourd'hui, vous aurez du mal à résister à l'évocation d'un Yorkshire pudding, d'un consommé au stilton ou d'un entremets aux poires (entre autres). Le lecteur arpente également le Londres embrumé de la fin du XIXe siècle, du Victoria & Albert Museum jusqu'à Buckingham Palace, de South Kensington à l'East End.
Si quelques tournures m'ont un peu gênée, j'ai tout de même beaucoup apprécié l'intrigue (il fallait oser !) et j'ai pris plaisir à chercher dans le texte les indices semés par une fan d'Agatha Christie (la gouvernante des enfants Hewes, par exemple, se nomme Miss Westmacott - Mary Westmacott est le pseudo choisi par Mrs Christie pour publier ses quelques histoires sentimentales). Plusieurs noms de la littérature anglaise victorienne sont également cités : Conan Doyle, Oscar Wilde...
Pour conclure : un bon récit policier, assez impertinent et de lecture agréable.
275 pages

british-mysteries-pedro
(billet 2019 n°5)
Des-livres-en-cuisine-bis
(billet 2019 n°5)