0000

30/08/2013. Vous l'avez constaté, miss Alice Roy est apparue régulièrement sur le choco-blog, ces derniers mois, et j'ai même récemment rempli une "mission secrète" la concernant ^_^. L'occasion de remanier un ancien billet pour vous expliquer quel était l'objectif à atteindre.

D'abord, un petit rappel. Le personnage original de Nancy Drew a été imaginé dans les années 1930 par un collectif d'auteurs américains savamment dissimulé derrière le pseudonyme "Carolyn Keene" (francisé en Caroline Quine). Depuis, la miss a traversé les décennies puisque 175 aventures sont parues entre 1930 et 2003 !
Dès mes premières lectures à la bibliothèque, je me souviens avoir éprouvé une immense admiration et une vive sympathie pour cette héroïne à l'esprit pétillant, à la conduite irréprochable, grande sportive et voyageuse, saine et radieuse en toutes circonstances.

1215648365

Il y a 4 ou 5 ans, poussée par la nostalgie, j'avais même commandé le mini-livre Nancy Drew's guide to life. La jeune Américaine y prodigue des conseils aussi avisés que pratiques, comme "A young lady with some judo skills can take care of unwanted advances in short order" ou encore "Offer an ill-at-ease visitor coffee to give him time to compose himself". Vous voyez le genre ? In-dis-pen-sa-ble ! ^_^

2757811569
Alice dans son fameux petit cabriolet bleu.

Bref, Nancy Drew incarne la jeune fille idéale. Cette perfection pourrait être énervante et pourtant, une fois qu'on l'a acceptée ainsi, Alice nous emmène dans de délicieuses enquêtes au goût rétro (dans chaque volume, mon grand plaisir est d'ailleurs de trouver les 4 ou 5 illustrations cartonnées en couleurs, pas vous ?).

2116137171 2418412695
Un article captivant sur la représentation d'Alice à travers le temps, à lire ici.

Alice ailleurs : Alice Roy and friends ; chez Marielle ; chez Touloulou ; chez Blandine.

Quel était donc mon p'tit défi ? Lire ses 10 premières enquêtes (mais pas forcément dans l'ordre) car ce sont sans aucun doute les plus intéressantes et les mieux ficelées. En plus, il existe des liens étroits entre ces 10 premières énigmes, avec des références aux tomes précédents et des personnages qui réapparaissent : les héros se construisent un passé commun et Alice reste très attachée aux gens qu'elle a pu aider. Ces échos semblent quasiment disparaître dans les volumes suivants et c'est dommage. 

0000

Commençons donc par ces 10 épisodes à ne pas manquer. Seront également rassemblées ici les autres enquêtes (postérieures) que j'ai déjà lues et celles que je lirai dans l'avenir, classées au fur et à mesure dans l'ordre de leur parution américaine :

1. Alice détective (1930)

0000

Cette toute première enquête d'Alice Roy a été publiée aux USA en 1930 et je l'ai relue il y a à peu près 3 ans de cela, grâce à mon amie Ness (^_^). Richard Topham vient d'hériter d'une immense fortune. En la lui léguant, le vieux Josiah Crosley aurait-il voulu déshériter les siens ? Émue par la détresse et le chagrin des deux pauvres filles dont Josiah avait promis de faire ses héritières, la généreuse et curieuse Alice veut tirer les choses au clair et se trouve bientôt engagée dans une véritable chasse au trésor.
254 pages

2. Alice au manoir hanté (1930)

0000

A Hilltop, non loin de River City, notre Alice s'installe pour quelques jours dans le manoir des sœurs MacLeod, deux vieilles dames très dignes. Celles-ci lui ont en effet demandé de résoudre une énigme épineuse : trouver l'origine des phénomènes très étranges qui se produisent dans leur "maison hantée". Disparitions d'objets précieux, musiques spectrales, ombres inquiétantes... Brrrr !
Eh bien, je me suis tout simplement régalée avec ce deuxième volume des enquêtes de miss Roy, paru pour la première fois en 1930. Seule face à un dangereux malfrat, Alice montre toute l'étendue de ses talents pour sauver le bien de ces demoiselles ainsi que la vie de son propre père ! Si vous aussi, vous aimez les histoires de passages secrets et de faux fantômes, vous serez servis.
251 pages

3. Alice au Camp des Biches (1930)

0000

Initialement publiée en 1930, cette enquête est le 3ème volume de la série. Il est donc naturel d'y trouver une Alice fraîche sans être encore trop "parfaite" (quoiqu'elle cultive déjà un nombre incalculable de talents), une intrigue à triple détente et beaucoup d'action. A noter que Ned, Bess et Marion n'ont, à l'époque, pas encore fait leur apparition dans l'histoire. En vacances au Camp des Biches, Alice et son amie Hélène, parties pour une excursion en bateau sur le lac, se font surprendre par un orage. Leur frêle embarcation fait naufrage et elles se seraient noyées sans l'intervention inespérée de la secrète Miss Laura Pinkerton :

"Quel étrange personnage que cette jeune Laura : craintive, secrète, elle semble sans défense devant son tuteur, Jacob Ascott. L'attitude de celui-ci est d'ailleurs si surprenante qu'Alice pressent une énigme. Elle se promet aussitôt d'en découvrir le secret..."

Et de fait, de courses-poursuites échevelées en visites de masures abandonnées, de thés à l'hôtel Miramar à la prison d'une cave sordide, les rebondissements sont bien au rendez-vous. Un régal.
252 pages

4. Alice et les diamants (1930)

0000

Tome 4 de la série, publié pour la première fois en 1930, ce récit au rythme effréné nous entraîne à l'Auberge des Lilas, où un vol a été commis : un sac à main appartenant à la tutrice d'une amie d'Alice, Emily, vient d'être dérobé ; il contenait des bijoux d'une valeur inestimable, héritage familial destiné à Emily pour ses 18 ans. Quelle erreur de n'avoir pas fait assurer le transport des joyaux par une banque ! Alice, touchée par le désarroi de son ancienne camarade de classe, va prendre en charge l'enquête.
Une enquête qui la mènera dans les bas-fonds de River City, puis à bord d'une vedette sur une rivière déchaînée, ou encore dans une sordide masure sous un orage tonitruant (j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié cette atmosphère un peu "sinistre", inhabituelle dans la série). Une enquête bien délicate car les suspects sont nombreux. Et comme si cela ne suffisait pas, la police est persuadée que la tutrice a elle-même orchestré le crime et s'apprête à l'envoyer en prison : pas de panique, on sait bien qu'une course contre la montre n'a jamais effrayé notre Alice... ! ^_^
156 pages

5. Alice au ranch (1931)

0000

Dans cette aventure, Alice Roy et ses amies sont confrontées à quelques mystères de l'Ouest. En effet, la tante de Bess et Marion doit partir en Arizona, dans les Rocheuses, inspecter le Ranch de l'Erable ("Shadow Ranch", en V.O.) dont elle est la nouvelle propriétaire. Alice est évidemment du voyage, de même que la mélancolique Annie, une parente de Bess et Marion dont le père est porté disparu depuis des années. Au ranch, les 4 jeunes filles jouent les cowgirls et organisent de folles équipées dans la montagne. Une disparition, des orages, une enfant innocente retenue prisonnière au fond des bois, un ignoble brocanteur et un gentil libraire amnésique : les vacances d'Alice promettent d'être bien remplies ! 
J'ai aimé voir les héroïnes évoluer dans un décor différent de River City, un cadre inattendu où elles ne s'apprêtent guère et où elles sont confrontées à la nature sauvage. Un bon divertissement qui se glisse sans peine dans le top 5 de mes "Nancy Drew" préférés. ^_^
181 pages

6. Alice et les faux-monnayeurs (1931)

0000

6ème enquête d'Alice dans l'ordre chronologique, ce roman de 1931 offre tous les ingrédients propres à me séduire : une histoire d'amitié (Bess et Marion sont toujours prêtes à épauler leur amie et leader), un diner où l'on déguste sandwiches et glaces, ainsi qu'une ferme traditionnelle où il fait bon vivre, la ferme des Baies Rouges appartenant à la jeune Milly (clin d'oeil ^_^) et à sa grand-mère.
Mais les Baies Rouges, avec leur grange à toit rouge, leurs vaches et leur merveilleuse vallée, sont menacées, en raison de gros ennuis d'argent. Pour s'en sortir, Mme Barn crée donc une sorte de B&B et loue aussi une partie de son vaste domaine - partie incluant une grotte mystérieuse - à une secte très étrange, aux pratiques bien plus inquiétantes encore ! 
Un parfum mystérieux, un patron douteux, un message codé, des pensionnaires inquiets, une dame blessée... Tout s'enchaîne. L'union fait la force : durant tout un été, ces 3 demoiselles, accompagnées de la vaillante Milly, vont encore une fois faire des miracles. Quelle complicité et quelle solidarité entre elles !
Ca fait du bien à lire, tout simplement. J'ai aussi particulièrement aimé les gentilles piques que lance Marion à sa cousine gourmande et froussarde : pauvre Bess qui se laisse toujours entraîner dans de périlleuses aventures...
184 pages

7. Alice et le carnet vert (1932)

0000

Ce tome de 1932 est le n°7 des enquêtes de miss Roy. Il s'agit d'un épisode important puisque c'est dans ce roman qu'elle fait la rencontre de son éternel chevalier servant : le beau et très astucieux Ned Nickerson, qui l'accompagnera toujours par la suite. ^_^
Témoins de l'explosion d'une maison, Alice, Marion et Bess vont tout mettre en oeuvre pour dénicher de précieux indices destinés à innocenter le père de leur jeune amie Christine : M. Doll, un inventeur doué, s'est fait escroquer par un sombre et richissime individu qui peut très bien avoir mis en scène l'incendie de sa demeure ! Partant d'un agenda de cuir vert écrit en suédois et d'une chevalière en or, deux objets dénichés sur le lieu du sinistre, Alice fait encore une fois des merveilles.
L'intrigue, comme souvent dans les plus anciennes enquêtes, est menée tambour battant, à tel point que les trois héroïnes finissent même en prison ! Une vraie course contre la montre, une belle histoire familiale et un vieux pâtissier resurgi de l'enfance d'Alice : il n'en faut parfois pas plus pour concocter un bon amusement.
188 pages

8. Quand Alice rencontre Alice (1932)

0000

Dans ce tome datant de 1932, deux affaires s’entrecroisent avec virtuosité. D’abord, une sacoche de courrier disparue tandis que le facteur, un salarié irréprochable sur le point de prendre sa retraite, buvait un chocolat chaud dans le salon des Roy. Ensuite, une lettre venue d’Angleterre, faisant d’Alice une riche héritière… Ah ? Non, il y a bel et bien deux Alice Roy aux Etats-Unis et la charmante détective aux boucles blondes va se lancer à la poursuite de son homonyme ! Du fabuleux campus de l’université d’Emerson au bureau de Poste de River City, en passant par le quartier résidentiel des Roy, sillonné en tous sens ; de bourrasques de vent en tempêtes de neige, Alice et ses amis (M. Nickerson, le père de Ned, en tête) auront du pain sur la planche pour arrêter l’escroc qui se cache derrière ces deux intrigues.
Le petit bonus : pour une fois, Alice ne fait pas l’unanimité et doit se défendre face à plusieurs personnages désagréables et sceptiques quant à ses talents. Ca change un peu, le récit gagne ainsi en épaisseur, semble plus "musclé" et l’héroïne nous est encore plus sympathique.
185 pages

Un passage irrésistible : On peut être détective et très féminine cependant. Et Alice l’était. Elle aimait beaucoup acheter des robes à la mode et contempler les nouveaux modèles.

9. Alice et le chandelier (1933)

0000

Paru en 1933, ce petit roman est le 9ème de la série et j'ai eu l'occasion de le relire il y a un peu plus de 2 ans.
Un soir d'orage, Alice et ses amies font une halte dans une auberge isolée qui semble renfermer un mystère. Le propriétaire centenaire, Asa Sidney, est le grand-oncle de Bess et Marion. Il vit reclus dans une tour de l'hôtel, tenu par les époux Semitt, un couple antipathique. Il va s'agir de sauver leur fille adoptive, Peggy Bell, une douce adolescente qu'ils font travailler comme servante ! Une sombre histoire d'héritage, dans laquelle Alice s'emploiera à faire éclater la vérité.
216 pages

10. Alice et le pigeon voyageur (1933)

0000

Paru en 1933, il s'agit du 10ème tome de la série. Nous en sommes donc encore aux premières enquêtes : Marion et Bess ne font que passer mais le beau Ned Nickerson, lui, est déjà là pour venir sauver Alice quand elle n'a plus d'espoir... L'enquête démarre lorsqu'un pigeon voyageur, heurté en plein ciel par un avion de tourisme, s'abat comme par hasard sur la pelouse d'Alice Roy et de son père, à River City. Un message énigmatique, un médecin qu'on enlève au bord d'une route de campagne, une vieille femme manipulée et enfermée dans une clinique louche : il n'en faut pas plus à la jeune détective pour se mettre à l'oeuvre.
Là encore, on n'a pas le temps de s'ennuyer : déguisements, impostures, incendie, accident au Lac Noir, escalade, tout y est. Deux petites choses m'ont tout de même un peu énervée : la première, c'est Jackie, le jeune voisin tête-à-claques des Roy ; la seconde, c'est que décidément, encore dans les années 1930, ces Américains ne peuvent pas se passer de domestiques !
250 pages

Alice au Canada (1935)

0000

Alice a remporté un concours : en trouvant le titre du prochain livre publié par l'auteure Annie Chappelle, elle a gagné un terrain au Canada, près du lac Wellington. La jeune propriétaire se rend donc immédiatement sur place avec ses inséparables amies Bess et Marion. Dans le train, le hasard veut qu'Alice rencontre Annie Chappelle, l'écrivain, qui retourne justement dans son Canada natal pour la première fois depuis des années. Mais le train déraille ! Annie est grièvement blessée et, se croyant mourante, confie une mission à la blonde détective : aller parler à son grand-père chéri qui vit dans une cabane au milieu des bois, et retrouver son amour de jeunesse pour lui dire toute sa tendresse. A cela s'ajoutent de vils individus prêts à tout pour s'accaparer les terres d'Alice car on y trouve de l'or, et bien sûr la majestueuse nature canadienne avec ses torrents tumultueux, ses pics tout en majesté et ses lacs admirables. 
Bilan : du rythme et une intrigue passionnante pour un délicieux moment de lecture rustique... que j'ajoute également à mon top 5 "Alice" ! ^_^
185 pages

Alice et la statue qui parle (1937)

2019878499 2023628138

Alice, ses meilleures amies et son père doivent partir quelques jours dans une jolie station balnéaire située au bord de l'océan Atlantique. Juste avant leur départ, lors de l'inauguration d'un élégant parc, un jeune fox terrier abandonné s'attache à notre héroïne détective... pour ne plus la quitter. C'est ainsi que le facétieux Togo entre dans la vie de miss Roy. Il va d'ailleurs accompagner toute la troupe à Sea Cliff, où une épineuse affaire va occuper James Roy, tandis que les filles visiteront le Domaine enchanté. Cet endroit, à la fois magique et abandonné, les fascine : non seulement la grande et vieille maison en bois, placée sur un promontoire face à l'océan, risque d'être emportée à l'eau lors de la prochaine tempête, mais en plus une magnifique statue de marbre orne le jardin : une statue qui a le visage d'Alice et qui semble chuchoter d'envoûtants secrets... Alice bravera encore une fois tous les dangers pour percer à jour les secrets de la demeure.
Encore une aventure fort sympathique, avec du grand spectacle, même si le titre laissait supposer un récit beaucoup plus mystérieux et malgré les quelques remarques assez sexistes qui émaillent le texte (la version originale date de 1937).
184 pages

Alice dans l'île au trésor (1942)

3662449549 2022365529

Ellen Smith, une jeune musicienne amie de Sarah, la fidèle gouvernante des Roy, s'apprête à travailler pour Mme Chatham, afin de gagner de quoi payer ses cours de chant. Elle devra donner des cours de piano à la jeune Trixie, une gamine intenable mais affectueuse. Comme Rocky House, la maison de Mme Chatham, semble receler de troublants secrets, Ellen demande à Alice de venir y jeter un œil : un fantôme dans le pavillon de musique, un passage secret, un piano silencieux, de curieuses maquettes de bateaux, une vieille carte partagée entre deux jumeaux... et voilà Alice, Bess, Marion, Ned et Ellen embarqués à bord d'un yacht en direction d'une île mystérieuse : l'expédition doit y trouver un fabuleux trésor !

Une aventure fort distrayante dans ce délicieux volume estival (le 19ème de la série) : la mer, les embruns, le soleil et les palmiers sont les bienvenus après tout un tas de pièges et de rebondissements citadins (un bal à l'université d'Emerson - cf illustration - et une partie du livre se déroule même à New York). Merci, Yann ! ^_^
252 pages

Alice et le fantôme (1942)

0000

Sorti en 1946, cet ouvrage palpitant commence sur les chapeaux de roue : escroquerie aux produits de beauté, apparition d'un spectre dans une grotte, brusque montée des eaux, risque de noyade, tout va très vite ! Afin de résoudre une mystérieuse affaire de fantôme, Alice, Bess et Marion doivent rejoindre James Roy, homme de loi et père d'Alice, chez Mme Chartrey à Clinville. Après un long trajet en cabriolet (j'ai bien aimé le petit côté "Dolce Vita" italienne), les jeunes filles arrivent juste à temps pour prêter main forte à leur hôtesse qui tient un salon de thé en bord de mer. Alice en profite alors pour se lancer dans une enquête parallèle surprenante, concernant une cloche inestimable. Mais les adolescentes n'ont toujours aucune nouvelle de l'avocat ! Ned a beau venir à la rescousse, sa présence réconfortante n'empêchera pas Alice de vivre encore une fois de périlleuses aventures. Qu'est-il donc arrivé à James Roy ? Qu'est-ce qui provoque l'inondation de l'effrayante Grotte Bleue ? D'où provient le sinistre son de cloche que les riverains perçoivent ? Quels secrets cette paisible côte touristique a-t-elle à cacher ?
A mon avis, l'un des meilleurs tomes de la série !
252 pages

Alice et le vase de Chine (1949)

0000

Des objets chinois d'une grande valeur disparaissent mystérieusement aux alentours de River City. Monsieur Tsui engage donc Alice pour retrouver un vase représentant un somptueux dragon. De fil en aiguille, le mystère s'épaissit : il faudra à la jeune détective tout le soutien de ses amis, de la dévouée gouvernante Sarah, sans oublier sa tante Claire pour faire éclater la vérité et sauver ainsi tout un groupe d'esclaves modernes tombés aux mains d'affreux escrocs.
Cette enquête, qui conduira l'héroïne jusqu'à New York, fut encore une excellente surprise avec d'incessants rebondissements, de réels dangers et de vrais faits de société (malheureusement toujours d'actualité).
248 pages

Alice et le corsaire (1950)

0000

Partie avec son père pour l'aider à identifier un clipper de 1850 qu'un client est sur le point d'acheter, Alice se trouve confrontée à une nouvelle énigme : de mystérieux individus vont et viennent à bord de L'Arc-en-Ciel, la nuit, en empruntant des passages qu'ils sont les seuls à connaître ! Que cherchent-ils ? Quel secret le voilier dissimule-t-il ?

27ème volume de la saga paru en 1950, cette enquête d'Alice contient des éléments qui m'ont vraiment beaucoup plu : d'abord, un vrai ennemi qui, sous ses airs de gentleman cambrioleur, parle comme un malfrat (pas comme les méchants-pas-si-méchants-que-ça-et-même-polis habituels) ; ensuite, une vraie bagarre avec échange de coups de poings et œil au beurre noir (pauvre Ned !) ; et puis l'histoire se passe tout autant à terre qu'en mer (pas au grand large, certes, mais cela suffit pour voir Alice, Marion et Bess évoluer dans un cadre peu commun) ; Alice se plonge pendant plusieurs jours dans une bibliothèque de marin lambrissée, rassemblant des ouvrages poussiéreux consacrés à la marine, aux figures de proue et à l'histoire des pirates, corsaires et autres bateaux marchands : une ambiance délicieuse.
252 pages

Alice et les chaussons rouges (1954)

0000

Initialement paru en 1954, ce volume raconte comment Alice fait la connaissance de Nora et de son frère Franz Toulaine, fraîchement émigrés aux USA et propriétaires d'une école de danse à River City. Franz est peintre à ses heures ; Nora danse aussi bien que leur mère qui fut une étoile en Carénie, leur pays d'origine. Les deux jeunes gens font appel à Alice lorsque des compatriotes les accusent d'avoir détourné des bijoux considérés comme un trésor national. Se sentant traqués de toutes parts, Franz et Nora finissent par disparaître... Sont-ils donc innocents ou coupables ?

On trouve dans cette enquête beaucoup plus de bandits que d'habitude, une trame plus travaillée voire même un peu tarabiscotée, un danger bien réel (un incendie qui aurait pu tourner à la tragédie), des justaucorps et des tutus ! Alice et Bess se font même professeurs de danse classique pour l'occasion. Et n'oublions pas la présence du très fiable et efficace Ned Nickerson, qui avoue même à sa chère Alice qu'il espère l'épouser bientôt... Croustillant ! ;-p
Cela faisait plusieurs mois que j'avais perdu Alice de vue et elle me manquait... A vous aussi ? Merci aux parents de トトロ qui m'ont récemment ramené cet exemplaire d'une brocante. ^_^
252 pages

Alice aux îles Hawaï (1959)

813128632 2430423906

Notre héroïne et ses inséparables amis (Marion, Bess, Ned et toute la bande) s’envolent pour Honolulu : M. Samaki, un client de James Roy, les a en effet chargés de percer le mystère qui entoure le domaine de Kaluaka, une très belle propriété léguée par son grand-père. Un trésor semble se loger dans l’énigmatique pavillon au toit d’or… D’ailleurs, de dangereux malfaiteurs voudraient eux aussi faire main basse sur ces richesses. Plus que jamais, Alice est en danger !
Les nouveautés de cette aventure n°36 : Togo, le petit chien de la jeune détective, qu’elle ne pourra malheureusement pas emmener avec elle à Hawaï ; un requin prêt à attaquer Alice et Ned lors d’une plongée ; des volcans fascinants. Des ingrédients inédits, combinés à une intrigue bien ficelée, pour une parfaite lecture estivale.
182 pages

Alice et la diligence (1960)

2346671532 1391950302

Ah, ça faisait longtemps qu'Alice n'avait pas pointé son mignon minois par ici ! ^_^

Cette fois, la voici aux prises avec une énigme remontant à 1853. Habitant de Francisville, Albert Langstreet possédait une diligence qu'il chérissait et qui servait de "taxi" à l'époque. Quand le rail a fait son apparition et qu'il n'a plus eu de travail, Albert a mystérieusement disparu. Peu avant sa mort, il a pourtant écrit à sa sœur en lui révélant qu'il avait caché son véhicule et que celui-ci recelait un trésor pouvant servir aux habitants de sa ville natale en cas de difficulté.

Engagée par la petite-nièce de Langstreet, Alice, alors en vacances au Camp Bellevue avec Bess et Marion, devra donc retrouver la trace de la vieille diligence... entre deux baignades à la piscine. Evidemment, de sinistres individus, parmi lesquels un couple de malfaiteurs bien collants et un grand escogriffe qui n'arrête pas de dire à la jeune détective qu'il "lui en cuira", lui mettront des bâtons dans les roues (mauvais jeu de mots, hum ^_^).

37ème épisode de la série "Alice", paru aux USA en 1960, ce volume est sympathique même s'il contient peu de rebondissements par rapport à d'autres. Evidemment, j'ai surtout apprécié le côté historique, en particulier le passage où Alice et ses amis revêtent des costumes du XIXe siècle dans le village abandonné ! Ça m'a immanquablement rappelé Calico...
248 pages

Alice en Ecosse (1964)

3911568018 2432922916 2070846824

Une voiture emboutie, une boîte aux lettres qui explose, un morceau d'héritage disparu, des moutons volés : hop, Alice reprend du service ! Escortée de son père ainsi que de Marion et Bess, elle va passer le mois de mai en Ecosse, d'abord à Glasgow, puis à Edimbourg et enfin dans la région d'Inverness, où son arrière-grand-mère possède un somptueux château. De hauts lieux touristiques (le Loch Lomond, les châteaux de Stirling et d'Edimbourg, les Highlands, évocation de l'île de Skye...) en sauvetages périlleux, Alice et son équipe sillonnent l'Ecosse au gré des mystères et rencontrent des gens formidables, tous chaleureux et serviables, exactement comme dans la réalité. :-)
Evidemment, Alice a un don inné pour la cornemuse, maîtrise la conduite à gauche comme personne et sait danser une jigue traditionnelle en moins de deux minutes ! ^_^ Il n'en reste pas moins que j'ai fait, avec ce petit roman initialement paru en 1964, un autre doux voyage dans ce pays qui m'est si cher : voilà donc une très agréable lecture de rentrée, à feuilleter sur la chaise longue du balcon, au soleil de septembre...
192 pages

Alice et le diadème (1965)

0000

Invitées par leurs amis étudiants à passer quelques jours à l'université d'Emerson, Alice, Bess et Marion ne trouvent pas à se loger. Ned leur propose d'aller habiter chez John Rorick, qui possède un vieux manoir dans les environs, et par la même occasion, de résoudre l'énigme du fantôme de sa demeure : en effet, un fantôme visite régulièrement sa bibliothèque ! M. Rorick pense que la présence du fantôme pourrait être liée à l'histoire de sa famille... Une épave mystérieuse, un spectre intrigant, voilà un nouveau défi pour miss Roy !
Je peux avouer que cette histoire, parue en 1965, m'a un peu moins intéressée que les autres.
185 pages

Alice et la fusée spatiale (1971)

0000

Cette aventure, initialement parue en 1941, a été totalement remaniée 30 ans plus tard, en s'inspirant du lancement d'Apollo 9 vers la Lune (1969). En effet, Alice, Sarah la gouvernante, Marion et Bess sont invitées en Floride, où elles vont aider Mr Roy à défendre l'un de ses clients, producteurs d'oranges accusé d'avoir fait pénétrer des fruits bourrés d'explosifs sur la base de la NASA, à Cap Kennedy. Dans le même temps, un drôle de domaine attire l'attention d'Alice : non loin de l'orangeraie, à proximité de la villa secondaire des Nickerson, les parents de Ned, un vieux manoir couvert de lierre et entouré d'une jungle intimidante semble être le cadre d'étranges activités... Un sombre complot risque de mettre en péril l'expédition lunaire : Alice est bien décidée à le déjouer !
Promenades en bateau, courses-poursuites échevelées, séquestrations, gaz lacrymogènes, face à face avec des animaux sauvages, visite du camp spatial et lancement de la fameuse fusée rythment ce roman plutôt bien ficelé, qui m'a gentiment distraite. En plus, avec ce genre d'histoire, j'ai l'impression d'être encore aux Etats-Unis... Merci, Yann, pour le legs ^_^.
182 pages

Alice et la rivière souterraine (1975)

0000

Devant la maison des Roy, Alice et son ami Ned assistent au vol du sac à main d'une Indienne, Madame Wabash. Le voleur s'enfuit en abandonnant le sac vidé de son contenu. Le sac contenait des petites tablettes de pierre gravées : d'anciens pétroglyphes qui appartiennent à la tribu de Madame Wabash. Celle-ci était venue les apporter à Alice car elle pense que ce sont des indices qui pourraient permettre de trouver le trésor enfoui de la Cité Oubliée... De fouilles archéologiques en baignades imprévues, c'est cette fois sous un soleil de plomb, dans le Nevada, qu'Alice va devoir mener l'enquête.
Un bilan très mitigé pour cet ouvrage datant de 1975 : des incohérences, des invraisemblances qui m'ont même fait éclater de rire, une intrigue qui ne m'a ni passionnée ni convaincue. Tant pis...
182 pages