177362244 3421716273

"J'ai onze ans et un jour. Je m'appelle Marie et je suis reine d'Ecosse, pourtant je vis loin de ma patrie, ici, en France. Je dois épouser François, fils d'Henri II, roi de France, et de Catherine de Médicis."

Petite-fille de Margaret Tudor qui était la sœur aînée d'Henry VIII, Marie a été emmenée très jeune en France pour épouser le Dauphin. Pendant un an (1553-1554), de Blois à Chambord, en passant par Chenonceau, Fontainebleau et le Louvre, on partage son quotidien auprès des enfants royaux et de ses 4 suivantes, qui se nomment aussi Marie. Son précepteur n'est autre que Ronsard et elle connaît bien Nostradamus, le médecin et astrologue de sa future belle-mère, la reine Catherine de Médicis, une Italienne autoritaire et sans charme qu'elle n'apprécie guère.

252372374
Catherine de Médicis, la Florentine.

L'adolescente lui préfère de loin la belle, grande et élégante Diane de Poitiers, maîtresse officielle du roi Henri II. A 50 ans, la lunaire Diane en paraît 20, est à la fois sympathique, espiègle, compréhensive et majestueuse : quelle femme !

2472417170
Diane de Poitiers (dont l'emblème est le croissant de lune).

Outre-Manche, la cousine de Marie, Elizabeth (fille d'Henry VIII et d'Anne Boleyn), ne tardera pas à être couronnée mais pour l'heure c'est la demi-sœur de celle-ci, Mary Ière la Sanglante (fille d'Henry et de Catherine d'Aragon) alias Bloody Mary, qui règne en exterminant les protestants : elle espère ainsi racheter les errements religieux de son père qui a créé la religion anglicane pour pouvoir se séparer de sa première femme et se remarier selon son désir. Par "sécurité", la reine Mary a fait emprisonner Elizabeth...
C'est étrange de constater que, quelques années après, ce sera au tour de Marie Stuart d'être enfermée par l'entourage d'Elizabeth Ière pour éviter une rébellion : en effet, la reine Vierge étant née hors mariage catholique, certains ne la considéraient pas comme leur reine légitime et voulaient que Marie d'Ecosse, la dernière vraie Tudor, monte sur le trône. Mais on sait tous que la pauvre Marie, soupçonnée de haute trahison, finira décapitée...

4096244777
Les parents de Marie : James V et Marie de Guise. / Marie Stuart enfant, jeune femme, adulte.

Dans notre ouvrage, elle n'est pourtant encore qu'une enfant qui aime ses confidentes, son futur époux, le fragile François, ses faucons, la danse et la musique !

Ce journal imaginaire présente un intérêt historique certain car Marie s'insère dans une longue lignée royale. D'ailleurs, un passage m'a marquée et m'a rappelé une lecture récente ; lors d'un périple à cheval en compagnie de Diane de Poitiers, la jeune souveraine fait une halte à l'abbaye de Fontevraud, où se sont souvent arrêtés beaucoup d'autres illustres personnages avant elle :

"Avec Diane, j'ai exploré les recoins de la chapelle, et nous avons trouvé les tombeaux du roi Henri II Plantagenêt qui régna sur l'Angleterre il y a 400 ans, et de sa femme Aliénor d'Aquitaine, l'héroïne de Diane et la mienne. Nous avons également trouvé la tombe de leur fils, Richard Cœur de Lion, qui devint roi d'Angleterre et s'en fut en Terre Sainte pour combattre les infidèles. J'ai marché parmi ces fantômes."

Toutefois, les journées se succèdent sans surprise, il ne se passe pratiquement rien dans ce livre... Ah si, une toute petite affaire d'espionnage à la fin. Je dois donc reconnaître m'être un peu ennuyée avec cette lecture. Dommage.
172 pages

 

491528826
(c) Chicky Poo (merci ^_^).

Pour compléter : Coïncidence, hier Chicky Poo nous a offert les premières photos de son séjour "royal" dans le Val de Loire, avec des couleurs somptueuses (le château de Blois) !