Aujourd'hui, on se met au vert : l'occasion de vous parler d'un chouette cadeau que j'ai reçu l'an passé.

Sans titred 1

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’air est bien plus respirable dans la campagne anglaise qu’à Londres. Bien sûr, certaines denrées se font rares, on entend les raids aériens et le black-out vespéral est de rigueur, mais on y vit quand même plus commodément. Surtout, on peut se préoccuper d’intrigues amoureuses plutôt que de vivre constamment dans la peur. Ainsi en va-t-il dans la grande maison bourgeoise des Fielding (sur laquelle règne l’exaspérante Constance, jamais mariée à 52 ans, et où vivent aussi Kenneth, le frère également célibataire de Connie, et Frances dite Frankie, une vieille cousine). Lorsque la très autoritaire et rigide Constance engage comme domestique Vartouhi, une réfugiée de 19 ans venue du Moyen-Orient, elle ne se doute pas un instant que la jeune fille va semer le trouble dans le cœur de tous les hommes de la maison : en plus de Kenneth, on y croise Richard, le fils maladif d’une amie londonienne, ainsi qu’Eustace, le vieux père de Connie et Ken, qui a fait carrière dans le lancement de night-clubs ! Vartouhi fait tourner les têtes de tous ces mâles célibataires… ce qui aurait peut-être valu de mettre le titre de ce roman au pluriel. ^_^

3c04161c8ebe2e5d3a8f734a86f83570

Bon, si cette lecture a traîné en longueur sur la fin, ce n’est certes pas la faute de Stella Gibbons, dont j’ai apprécié la plume incisive, les chapitres assez rythmés et l’intérêt pour la psychologie de tous ses personnages : roman de mœurs, ce livre tisse les intrigues sentimentales pour finalement parler des codes que l’on bouscule et du nouveau monde qui va se créer après la guerre. La bourgeoisie, malmenée, sera bien obligée de s’adapter !
Non, j’ai mis plus de 3 semaines à finir cet ouvrage car j’étais en pleins préparatifs pour l’arrivée de notre Brioche (qui avait alors pas mal levé déjà, mais la cuisson n'était pas encore achevée :-p).

Pour conclure : une découverte très intéressante, qui m’incite à découvrir d’autres titres de l'auteure. Encore merci à Lou et Cryssilda qui, lors du Mois Anglais 2016, m’ont permis de remporter ce gros volume paru aux éditions Héloïse d’Ormesson ! ^_^
554 pages

3877576981