Publicité
🍪 Fondant Grignote 🍰

Le tout premier pixel de ce cottage-ranch-refuge a été posé en septembre 2009 (avant ça, je bloguais "en secret" ;-p). J'espère que vous vous sentirez bien dans ma seconde maison, un terrier de clics et qu'on croque, où collectionner coups de coeur et jolis souvenirs...

Archives
21 décembre 2019

Autres découvertes magiques récentes (mais pas forcément hivernales)

giphy (1)

Rêve, magie : c'est le bon moment pour s'évader et virevolter, non ? ^_^

Sans titre 2
(Shania Twain dans le clip de "You've got a way" : une nymphe toute printanière au coeur de l'hiver)
5be873a3e05d1bae852c712e0e4391a4

Décembre est un mois qui se prête merveilleusement bien au fantastique (cf billet précédent) voire à la fantasy, même si celle-ci n'est pas saupoudrée de flocons. "L'histoire sans fin", "Le Hobbit", "Hook", "Mary Poppins" etc : autant de films qui ne sont pas particulièrement ancrés dans la saison hivernale mais que je peux facilement associer à l'approche de Noël, pas vous ? 

lily-james-in-cinderella-e1425460743274

Alors c'est parti : au détour de cette nouvelle chronique groupée, vous croiserez des animaux qui parlent et cuisinent, des elfes rigolos et encore plein d'autres créatures enchantées...

Clémentine Ferry & Sanoe,
La maison Okola et autres contes délicats (2019)

Okola-couv-provisoire

Ayant déjà craqué l'année passée pour le précédent volet, Le Bois Sans Dessus dessous, j'ai acquis La Maison Okola au Salon du Livre de Paris en mars (avec d'adorables dédicaces de l'auteure et de l'illustratrice). Je ne comptais pas du tout lire ce n°2 mais bon, en toute honnêteté, comment ne pas fondre face à cette divine couverture chocolatée, franchement ?! ;-p Il était donc plus que temps de découvrir ce recueil avant que l'année ne s'achève ! Connaissez-vous l'histoire du lapin Brownie qui, bien que grognon, se trouve à l'origine du premier oeuf de Pâques ? Ou bien celle de Pralinée, la petite poule dodue qui rêvait de réconcilier ses amis gourmands ? Voici leurs aventures sucrées, toutes liées à la grande chocolaterie Okola, célèbre dans le bourg depuis 400 ans...
Comme dans le premier volume, les récits (tous consacrés à un personnage précis, souvent manquant de confiance en soi ou bien n'aimant pas la compagnie des autres au début et finissant par changer d'avis à la fin) sont tout doux et les dessins de Sanoe ravissants. Néanmoins, l'ensemble manque de force, de cohérence parfois, sonne un peu creux et souffre de quelques maladresses (la confiserie "n'ouvra pas ses portes" : ouille, ça picote ;-p). De jolies fables pleines de tendresse et de bons sentiments, rassemblées dans un livre tout mignon... mais c'est tout. Il va aller directement à côté de son grand frère, dans la chambre de William, pour plus tard. Syl. l'a commenté là.
95 pages

Des-livres-en-cuisine-bis
(billet 2019 n°13)

Jean-Claude Mourlevat, Jefferson (2018)

Jefferson

Le pays où cette histoire commence est peuplé d'animaux qui marchent debout, parlent, peuvent emprunter des livres à la bibliothèque, être amoureux, envoyer des textos et aller chez le coiffeur. Le pays voisin est habité par les êtres humains, qui les plus intelligents des animaux. (hum !)

Le jeune hérisson Jefferson Bouchard de La Poterie acheva de ranger son logis en chantonnant des petits pom... pompom... pompom... à la façon des gens qui sont de très bonne humeur. Quand tout fut parfaitement en ordre, il programma son four afin que ses pommes de terre à la crème soient cuites à point pour son retour. Puis il enfila son veston, le boutonna au milieu, notant par la même occasion que cela faisait des plis dans le tissu à cause de son petit bedon qui poussait vers l'avant. Il faudrait qu'il freine un peu sur les gâteaux secs...

Jefferson est, vous l'aurez compris, un doux hérisson qui mène une vie bien ordonnée. Il a un meilleur copain cochon répondant au nom de Gilbert, poursuit des études de géographie, habite un joli pavillon au milieu des hêtres et aime aller se faire peigner la houpette pour être toujours chic. Mais un matin, alors qu'il se rend, très guilleret, dans son salon de coiffure préféré, tenu par un blaireau et sa jolie nièce Carole, il trouve M. Edgar le coiffeur mort : quelqu'un lui a planté une paire de ciseaux dans le coeur ! Mais qui donc a pu commettre un acte aussi affreux ? Jefferson, vu sur le lieu du crime, est accusé du meurtre et se cache des autorités. Au bout de quelques jours, Gilbert lui propose de mener leur propre enquête pour innocenter Jefferson et retrouver les vrais coupables. Déguisements, interrogatoires, voyage organisé en bus dans le monde des humains, filature, que de risques pour un petit animal de 72 centimètres de haut qui aime tant son confort et ses habitudes !

Il y a décidément quelque chose du Hobbit dans Jefferson : j'ai beaucoup pensé au personnage de Bilbo au cours de cette aventure. Les personnages animaux, tous plus vrais que nature ; la belle amitié qui lie les deux héros (Gilbert m'a rappelé Camion Martin de "Cars" ^_^) ; l'élan de solidarité finement amené ; les rebondissements ; le plaidoyer en faveur de la cause animale : j'ai beaucoup aimé ce petit récit à la fois cosy, original et engagé. Et si certaines tournures de phrases m'ont quelque peu étonnée de la part de J-C Mourlevat, j'ai quand même apprécié de découvrir cette jolie fable, beau texte à poils et à plumes illustré par Antoine Ronzon et emprunté à la médiathèque. Enna en a parlé ici.
266 pages

Marie-Aude Murail, Ma vie a changé (1997)

Sans titre 1

Madeleine, la narratrice, est documentaliste et vit seule à Bordeaux avec son fils de 12 ans, Constantin, en 5ème 4 dans son collège, depuis que son mari est parti avec sa secrétaire. Les fins de mois sont difficiles et l'ambiance dans l'appartement de plus en plus morose. Jusqu'au jour où une étrange odeur de muguet se met à flotter chez Madeleine. Mais ce n'est pas tout : des choses commencent à changer de place sans raison et certains objets égarés ressurgissent comme... par magie ! Le vieux voisin du dessus vient bientôt signaler une disparition des plus surprenantes : son elfe est parti ! Une créature facétieuse de 22 centimètres de haut, lumineuse et exigeante. Mais Constantin et sa mère ne croient pas au surnaturel, encore moins aux Elementals. Quoique...

Le fait d'avoir un elfe chez soi entraîne une si grande variété de soucis que, très rapidement, on ne perd plus de temps à se demander si on rêve ou pas.

Marie-Aude Murail livre ici un joli récit où la vraie magie côtoie la magie du bonheur et des choses simples de la vie. Un texte original, positif et sautillant dans lequel il est aussi question de gnomes, de gremlins, de lutins et d'élèves qui n'aiment pas (encore) la lecture. ^_^ Bladelor avait beaucoup aimé aussi.
181 pages

Le film "Ella Enchanted" (2004)
avec Anne Hathaway, Minnie Driver, Joanna Lumley, Heidi Klum...

Sans titre 25

Dans un pays de conte de fées nommé Lamia, la petite Ella vient de naître à Frell et sa tante, fée du logis de profession (Minnie Driver), veille déjà sur elle. Une autre fée, très maladroite dans les sorts qu'elle lance, vient lui faire un présent et choisit le don de l'obéissance : un cadeau empoisonné ! Car à partir de ce jour, si quelqu'un lui dit quoi faire (même dans la plus simple expression au sens figuré), la fillette le fera instantanément. Seules sa tante et sa mère, qui tombe bientôt malade et meurt, sont au courant de cette malédiction ; même le père d'Ella n'en sait rien.

Sans pmtitre 17

Ella grandit, devient une charmante adolescente (Anne Hathaway) mais doit bientôt partager sa maison avec une affreuse belle-mère (Joanna Lumley) et ses 2 insupportables filles. Celles-ci sont omnubilées par le Prince Charmant qu'elles trouvent craquant ; Ella, elle, serait plutôt indignée par les décisions du Roi, l'oncle de Char, qui a banni les elfes et transformé les ogres totalement pacifiques du pays en esclaves ! Comment donc libérer les innocentes victimes de cet odieux personnage tout en s'éloignant des 3 femmes qui lui gâchent désormais la vie ?

Sans titre 23

Habile croisement entre le film d'aventures sautillant, le divertissement familial, la parodie colorée façon "Shrek" et la gentille fable sociale, "Ella Enchanted" ravira les spectateurs de tous âges. C'est aussi l'une des premières prestations chantantes (et dansantes) de la jolie Anne Hathaway (une actrice que j'aime beaucoup). Celle-ci incarne d'ailleurs un personnage au caractère bien trempé, une fille moderne, courageuse et engagée : un beau modèle pour les jeunes spectatrices.

Sans titre 24

En plus de la fraîcheur de l'interprétation et de l'humour léger, j'ai beaucoup apprécié les décors d'inspiration médiévale de ce film américano-irlando-britannique (en V.O., les accents sont irrésistibles ;-p) : visuellement, c'est plutôt réussi ! L'avez-vous déjà vu ?

Sans titrepm 21

Contes0
(billet 2019 n°13)

0LOGO2 0LOGO1

Publicité
Commentaires
H
De jolies découvertes! J'aimerais bien lire "Jefferson" et "La maison Okola et autres contes délicats". Peut-être en 2020! ;)
Répondre
C
Bon eh bien je ne connais rien du tout dans toute cette sélection ^^ Merci pour les découvertes !<br /> <br /> <br /> <br /> BOns préparatifs et bon Noël à toi !
Répondre
B
merci pour cette double participation et ces découvertes :)
Répondre
A
Merci pour ces découvertes, je note particulièrement Ella Enchanted dont je n'avais jamais entendu parler :)
Répondre
F
Merci, les filles ! Passez un très bon week-end de pré-Noël ! :-)
Répondre
Newsletter
Publicité

Tous mes liens préférés (blogs et vidéos) se trouvent dans le menu horizontal, en haut. ;-)

Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 138 689
Publicité