La-guerre-des-papilles

(ouvrage dévoré durant le Marathon gourmand de ce week-end ;-p)
(génial : certaines jouent les prolongations aujourd'hui ! ^_^)

A Sartène, dans le sud de la Corse, Lucca Castelli, maître chocolatier renommé, porte sur ses épaules tous les espoirs (et la pression) de sa famille. Ce trentenaire aussi consciencieux qu'intransigeant manque s'étouffer le jour où Catalina, Meilleur Ouvrier de France et unique héritière des Palazzo, la famille rivale des Castelli, ouvre une pâtisserie juste en face de sa boutique ! Le retour de Cat sur l'Île de Beauté s'explique par le décès de son grand-père et par le beau local qu'il lui a laissé en héritage, mais aussi parce qu'à Saint-Malo, où sa mère et elle vivaient depuis 20 ans, son ex l'a quittée. Le motif : malgré de multiples tentatives de PMA, Cat ne pouvait pas lui donner l'enfant dont il rêvait. A Sartène, elle recommence donc de zéro, retrouve sa mémé Elena ainsi que Marc-Antoine, un cousin névrosé qu'elle n'a pas vu depuis des années et qui va l'aider à la pâtisserie (ou plutôt à la caisse). Cependant, notre héroïne aura-t-elle assez de force pour supporter la guerre qui promet de faire rage entre Castelli et Palazzo, et surtout pour supporter l'influence des deux reines-mères, Elena et Blanche, la mère de Lucca ? La réponse est évidemment oui, d'autant que Cat aura plein d'alliés et que certains personnages changeront bien vite de camp... ;-)

Concours à Sartène : J'ai décidé d'abattre la carte de l'impertinence. Une tarte aux oranges flambées à la liqueur de châtaigne, surmontée d'une mousse au matcha, le tout supporté par un sablé au citron vert.
Inspirations : Ma dernière création est un hymne à l'été corse. Coloré, parfumé, juteux et festif. Dans une corbeille de tuiles aux amandes tient en équilibre une pyramide de mousse au chocolat blanc, de crème vanillée et de pulpe de cassis. Pas le genre de dessert à manger sur le pouce, sauf à renoncer à sa dignité, mais tout à fait celui à déguster sur une terrasse, après un retour de plage.

De Lucie Castel, j'avais déjà bien aimé Pas si simple, une romance de Noël originale. Ave un immense plaisir, j'ai retrouvé ici sa plume drôle, vive, souvent acide-acérée, toujours efficace et très juste (ne vous fiez pas aux apparences sucrées ; ces thèmes bien plus délicats sont aussi abordés, avec beaucoup de réalisme et de délicatesse : l'auteure retrace d'ailleurs son parcours et partage son ressenti dans une postface aussi poignante que libératrice). L'héroïne m'a bien plu mais les personnages secondaires sont croustillants eux aussi (mon coup de coeur va à Ursula, l'assistante de Lucca, qui m'a fait mourir de rire). Quant à l'aspect gourmand... MIAM, rien à redire ! De la chick-litt bien écrite, intelligente, savoureuse et pétillante : on en redemande ! Corsément euh forcément, spéciale dédicace à ma copine Céline. ^_^
239 pages

Logo2020a
(billet 2020 n°33)