Sans titre 46

Il était une fois, dans les années 70, un petit village tranquille du Kent nommé Plummergen, fort d'un pub-auberge, le "George and Dragon". L'autre curiosité de la région n'est autre que sa résidente la plus célèbre, habitant le cottage "Sweetbriars" ("Les Eglantiers") : la bienveillante Miss Emily D. Seeton, professeur de dessin à la retraite, adepte du yoga, membre le plus étourdi de la paroisse, qui ne se déplace jamais sans son inséparable parapluie et provoque, malgré elle et en raison d'une maladresse légendaire, les situations les plus incroyables !

f7a963b0d77595fccfe5c35ec4c175ae

Comme lesdites situations lui permettent d'arrêter des voleurs ou de confondre les kidnappeurs les plus retors, Scotland Yard l'a engagée comme consultante occasionnelle. Aussi, lorsqu'on menace la fille tenniswoman d'un juge implacable et qu'on envoie celle-ci se mettre au vert à Plummergen, chez Sir George Colveden, Miss Seeton est-elle immédiatement au courant et sur le qui-vive. Les malfaiteurs n'ont qu'à bien se tenir : cette vieille dame haute comme trois pommes peut faire de gros dégâts avec son "pébroque vengeur" !

Quelle distraction avec ce "cosy mystery" ! J'ai adoré le ton impertinent-pimenté, toujours second degré, de cette histoire, ainsi que le personnage savoureux de Miss Seeton (deux tiers Miss Marple, un tiers Mr Bean) ! Mais tous les autres sont chouettes aussi : les journalistes, la petite gentry locale, les langues de vipère du village, les policiers, chacun ayant tout un tas de petites histoires personnelles à démêler ; bref, tout un petit monde "so british" rassemblé pour une enquête irrésistible qui vous mènera des courts de tennis du pré-Wimbledon jusqu'au festival de théâtre très select de Glyndebourne. Roman découvert chez Sharon : très bonne pioche !
219 pages

219316377