Sans titre 2
(Dernier film vu : cet excellent Tarantino, avec Leo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie, Al Pacino, Kurt Russell...)

IMG_2478
(Sinon, j'ai aussi piqué au Lardon son livre musical des berceuses jazz, oops...)

Aujourd'hui, un aspect bien particulier des Etats-Unis qui m'a toujours fascinée : les paillettes, les spectacles de Broadway, les comédies musicales, Fred Astaire, les chansons célèbres, les grandes écoles de danse... (petite, par exemple, j'adorais les rediffusions de la série "Fame") Pour se convaincre de l'importance du "show" aux USA, il n'y a qu'à regarder l'incroyable duo Neil Patrick Harris / Hugh Jackman aux Tony Awards 2011 : génial, une énergie phénoménale !

black-white
(Jean Dujardin et Bérénice Bujo dans "The Artist")

Est-ce aussi un thème qui vous intéresse, vous fait rêver peut-être ?
Dans ce cas-là, vous êtes pile au bon endroit ! ;-)

127317468
(mon producteur de Broadway préféré : Maxwell Sheffield - et sa Miss Fine, bien sûr ! ;-p)

D'abord, une petite rétrospective. Côté livres, j'aimerais citer Un été avec Louise de Laura Moriarty (consacré à Louise Brooks) et Broadway Limited (tome 1tome 2) de Malika Ferdjoukh. Pour ce qui est des films emblématiques : "Saturday night fever", "Flashdance", "Footloose", "Dirty dancing", "Coyote girls", "Save the last dance", "The come back", "Black swan", "The Artist" (tout se trouve rassemblé dans cet ancien choco-billet-bouquet très chaussons / justaucorps : "Let's dance"), sans oublier mon dernier coup de coeur à l'américaine : "A star is born" de et avec Bradley Cooper et Lady Gaga.

68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f644d5f32776665747843626370413d3d2d3533343132333334352e31353132353862633234366231356635313937353

Cet été, j'ai eu l'occasion de découvrir plusieurs autres longs-métrages (dont un classique que je n'avais encore jamais vu, le tout premier ci-dessous) et un documentaire à rajouter à cette liste...

"Grease" (1978)
avec Olivia Newton-John, John Travolta, Stockard Channing, Didi Conn...
(bande-annonce)

PRIME1

Cet été, j'ai ENFIN regardé "Grease", dont je ne connaissais que très approximativement l'histoire. Franchement, je ne m'attendais pas à rire / sourire autant (au-delà de la comédie musicale typiquement américaine aux tubes imparables - "You're the one that I want", "Tell me more", c'est un film vraiment très drôle) !

Sans titre 3

J'ai également été surprise car, en plus de la relation entre les deux lycéens Sandy (Olivia Newton-John, 30 ans à l'époque, hum hum ça se voit) et Danny (John Travolta, 6 ans plus jeune qu'elle), le long-métrage aborde aussi des thèmes plus profonds comme l'influence du groupe, les premiers excès, l'orientation professionnelle, le système scolaire, le libre-arbitre, la loyauté, la confiance en soi, les rapports hommes/femmes, les grossesses non désirées...

Sans titre 2

Le tout donne un film pétillant, mené tambour battant, extrêmement bien chorégraphié et tout simplement CULTE ! Mention spéciale pour la directrice de Rydell High et sa secrétaire Blanche, toutes deux irrésistibles, pour l'adorable Frenchy (Diddi Conn) ainsi que pour LA prof de mécanique : culottée !

Sans titre 1

Quant aux costumes et à l'ambiance "rock'n roll" de la fin des années 50 (drive-in et authentique diner compris), c'est un régal pour les yeux ! Il faut aussi signaler la présence au casting d'un très jeune Lorenzo Lamas (pas encore "Rebelle") et de Fannie Flagg (l'auteure de Beignets de tomates vertes et de Miss Alabama et ses petits secrets, entre autres) qui campe une infirmière.

Sans titrep 4
(burgers, mik-shakes, pancakes, pies : miam, bienvenue "chez Vi" ! ^_^)

Logo2020a
(billet 2020 n°37)

"Dreamgirls" (2006)
avec Beyoncé Knowles, Jennifer Hudson, Jamie Foxx, Eddie Murphy, Danny Glover...
(bande-annonce)

Sans titre 29

De 1962 à 1975, ce film musical très "classe" retrace le parcours (un brin romancé) d'un trio de chanteuses noires et amies d'enfance, originaires de Detroit : Deena Jones (derrière ce nom, il faut en réalité lire Diana Ross, interprétée par Beyoncé), Effie White (Jennifer Hudson, impressionnante par la voix et par le charisme) et Lorrell Robinson.

Sans titre 32

Repérées par un vendeur de voitures d'occasion / manager le soir et le week-end (Jamie Foxx), qui a lui-même mis un pied dans le show business grâce au vieux Marty (Danny Glover), les filles deviennent les choristes d'un chanteur disco en vogue : Jimmy Early (Eddie Murphy, très bon en un mix de James Brown et de Marvin Gaye). De succès en désillusions, de métamorphoses en libérations, ce film raconte en fait l'histoire de la célébrissime maison de disques américaine Motown (ici, Rainbow), qui a notamment lancé les Jackson 5 (on voit d'ailleurs leurs avatars dans le dernier quart).

Sans titre 34

Si certains dialogues chantés m'ont un peu gênée (le scénario est directement calqué sur celui de la comédie musicale originale), j'ai quand même largement apprécié les performances des artistes ainsi que le côté documentaire du long-métrage. Ok, ok, ok, les coiffures et les merveilleuses tenues "old-school" m'ont également ravie... (et j'ai toujours trouvé Beyoncé très belle ; là, elle se trouve évidemment sublimée) ^_^

"Patrick Swayze, acteur et danseur par passion"
(disponible ici)

Sans titre 26

Né en 1952 à Houston au Texas, d'une mère professeure de danse reconnue et extrêmement dure et d'un père quasiment cowboy, Patrick Swayze a été, tout jeune, formé pour être un artiste complet, cherchant la perfection dans tout ce qu'il entreprenait : danse classique, foot, théâtre, cinéma, rollers, télévision, chanson. Son petit frère, sa femme Lisa (épousée en 1975 et restée à ses côtés jusqu'au décès de Patrick en 2009), son meilleur ami, l'acteur Rob Lowe, et même Jennifer Grey et Demi Moore, ses partenaires dans les inoubliables "Dirty dancing" et "Ghost", racontent son parcours dans un très beau documentaire d'Arte.

Sans titre 9

"Les gens ont peur de se lancer, qu'on se moque d'eux, qu'on les trouve ridicules.
Mais on s'en fout : la vie est courte !"

Je ne savais pas qu'il avait joué le rôle de Danny dans "Grease" à Broadway, que tous ses proches l'appelaient "Buddy", qu'il adorait les DeLorean, qu'il avait joué pour Francis Ford Coppola en 1986 avec Rob Lowe, Tom Cruise, Matt Dillon et Robert Downey Jr, qu'il avait déjà tourné avec Jennifer Grey avant "Dirty dancing", qu'il s'inquiétait avant de jouer Bodi dans "Point break" avec Keanu Reeves car il n'avait jamais interpété de méchant avant ça, que son vrai rêve, bâti cachet après cachet était de vivre dans un ranch en-dehors de Los Angeles, ni qu'il était à la fois réfléchi, casanier et exigeant... 

Sans titre 23

Bref, j'ai beaucoup vraiment aimé en apprendre plus sur cet acteur que j'ai toujours trouvé très attachant et qui a joué dans plusieurs films marquants de ma jeunesse... et, bien sûr, j'ai énormément pleuré pendant le dernier quart du document.

💖 "Dumplin'" (2018)
avec Danielle Macdonald, Jennifer Aniston, Maddie Baillio...

127414753

Si vous aimez la country en général et Dolly Parton en particulier, les scénarios "feel good" et un p'tit côté vintage en prime, la production Netflix "Dumplin'" (= "Boulette" en français, le surnom de l'héroïne) est faite pour vous !

127414869

Dans une petite ville du Texas, Willowdean Dixon, surnommée "Boulette" par sa mère Rosie (Jennifer Aniston), ancienne reine de beauté 1991 devenue responsable du plus grand et plus ancien concours du coin, a finalement davantage été élevée par sa tante adorée, décédée récemment. Et Will se demande comment elle va bien pouvoir survivre, avec une mère qui ne l'a finalement jamais réellement comprise.

127414874

Alors que sa mère voue depuis longtemps un culte au corps (et notamment au sien), se met en permanence à la diète et cisèle ses courbes en faisant du fitness dans son salon, Tante Lucy est restée toute sa vie en surpoids et a appris à la nièce qu'elle aimait tant à s'assumer ainsi... tout comme elle lui a appris les paroles de toutes les chansons de son idole, Dolly Parton ! Se lançant dans un challenge que Lucy a renoncer à relever à l'époque, Will s'inscrit avec trois de ses copines de lycée à la 85ème élection de Miss Teen Blue Bonnet : comment sa mère va-t-elle réagir et quelles conséquences ce défi un peu fou aura-t-il sur leur relation ?

127414882

J'ai adoré ce film sans prétention, qui n'a rien d'ébouriffant mais qui est bourré de bonnes ondes et d'excellente musique (évidemment puisqu'on retrouve tous les grands tubes de Miss Dolly, mais aussi des morceaux moins connus ;-p). Jennifer Aniston, dans un délicieux registre ultra-maniéré, joue la parfaite potiche touchante, à la fois maman maladroite et femme de principes. Mention spéciale pour le personnage secondaire (mais pas tant que ça, au final) de Millie, qui m'a fait craquer ! Bref, une chouette histoire d'amitié et de bienveillance (avec soi-même et avec les autres, sur fond de country music et de strass. Merci, Chicky Poo, d'en avoir parlé et merci, Choco Bro, de m'avoir permis de le voir. ^_^
N.B. On reparle de Dolly Parton très vite. ;-)

220px-Burlesque_poster

💖 "Burlesque" (2010)
(bande-annonce)

Sans titre 46

Alice, dite Ali (Christina Aguilera), serveuse dans un bar pour routiers et aimant chanter (plutôt bien) pour son plaisir, quitte son Iowa natal afin de tenter sa chance à Los Angeles. Il faut dire qu'elle n'a aucune attache familiale et bien peu de chance d'évoluer dans son métier. A L.A., elle épluche d'abord les petites annonces en lien avec la musique mais c'est finalement un grand club sélect de style cabaret, éminemment bien situé sur Sunset Boulevard, qui attire son attention et la fait vite rêver.

Sans titre 1

Le "Burlesque", géré par Tess (Cher), seule aux commandes depuis son divorce et épaulée par Sean (Stanley Tucci), son complice raisonnable, bienveillant et homosexuel, a du succès mais les dettes s'accumulent et Marcus (Eric Dane), agent immobilier en pleine ascension, propose de racheter les lieux.

Sans titre 2

Tess décide donc de sortir les griffes pour sauver la réalisation de sa vie. Mais elle n'y arrivera pas seule... Ali, elle, est totalement sous le charme : c'est décidé, avec l'aide de Jack le barman, elle va se faire embaucher ici, d'abord comme serveuse puis comme danseuse et chanteuse. La patronne, d'abord réticente, finit par voir la lumière qui se dégage de la jeune femme et l'associe peu à peu pleinement aux spectacles qu'elle crée, tout comme l'insupportable Nikki (Kristen Bell... pardon, Veronica Mars) et la sympathique Georgia (Julianne Hough de "Dancing with the stars", aussi appréciée dans le premier épisode de la série "Dolly Parton's Heartstrings" ~ au scénario d'ailleurs assez proche de celui de ce film). Evidemment, il y a aussi une histoire d'amour... ;-)

d

Certes, c'est une histoire assez classique (cf. "Heartstrings") mais j'aime ce genre d'intrigues simples et positives, axées autour d'une héroïne qui se donne les moyens de s'en sortir et qui fait les bonnes rencontres au bon moment.

Sans titre 4

Il y a du "Coyote Girls" et du "Moulin Rouge" ("Lady Marmelade" interprétée, entre autres, par Xtina : ça vous rappelle quelque chose ?) dans ce long-métrage élégant, esthétiquement très réussi, bien ficelé, tendre et drôle par moments, et plutôt bien interprété (ma chère Cher et Stanley Tucci pourraient jouer ce qu'ils veulent : je les adore). J'ai passé un excellent moment ! Info en plus : au casting, figure également James Brolin, papa de Josh et mari de Barbra Streisand depuis 98...

Et vous n'ignorez sans doute pas que la plus grande fan planétaire de Barbra Streisand n'est autre que... Fran Fine ! La boucle est bouclée : thank you and goodnight ! :-)

bbdbb4f75ad88cbdd5e881be57366a7a

Oops, petit bonus gréco-suédois, toujours à propos de Cher - J'ai vu quelques scènes de la comédie musicale américano-britannique "Mamma Mia ! Here we go again" (2018). Bien que je sois une fan absolue du groupe ABBA, je n'avais malheureusement pas beaucoup aimé le premier film) MAIS la bonne surprise de ce nouvel opus, c'est que, vu qu'il est conçu sur un grand flashback, en plus de la jeune et jolie Lily James ("Downton Abbey", "Yesterday", "Cendrillon"), les vénérables Cher et Andy Garcia ont rejoint le casting. Il y a par ailleurs toujours Meryl Streep, Pierce Brosnan, Colin Firth, Stellan Skarsgard et Julie Walters : saurez-vous tous les retrouver sur la photo du final ci-dessous ?? ;-D

MammaMia2

Cher incarne la mère de Meryl Streep alors que les deux artistes n'ont que 3 ans d'écart (ah ah ah ; mais Cher pratique l'autodérision comme personne) et Andy Garcia campe Fernando (;-p), gérant d'hôtel et amour de jeunesse de la plantureuse mamie. Leur duo sur la fameuse ballade "Fernando" est très sympa. See you soon...

thumbnail
(billet 2020 n°6)